Caroline Carré de Malberg

Caroline Carré de Malberg : une « femme normale » sur le chemin de la sainteté de Foyer Caroline Carré de Malberg sur Vimeo.

née à Metz le 11 avril 1829, elle grandit dans la spiritualité salésienne chère à sa maman.
Avant sa première communion, alors qu’on lui proposait de jouer elle répondit:
<< N’approchez pas de moi aujourd’hui, je dois être toute à Dieu >>.
Elle passe son adolescence au couvent de la Visitation, elle y contractera la typhoïde.
Elle ne cessera jamais de se remettre en question et de se méfier des tentations qui éloignent de Dieu.
Consciente de ses imperfections, elle sera une merveilleuse mère pour ses enfants et ses Filles de Saint François de Sales.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Caroline Colchen

Épouse d’un homme, Paul, il connaîtra la miséricorde et l’amour inconditionnel de Dieu par l’exemple de sa femme.
La patience et l’amour étaient les meilleures armes pour que leurs âmes se rencontrent.
Ils y parviendront au terme d’une vie jalonnée d’épreuves mais habitée par Dieu.
Elle et Paul auront 4 enfants.
Elle connut tous les soucis que peuvent rencontrer des parents; le chagrin, la révolte, l’opposition.
Mais aussi le grand bonheur d’avoir eu la confiance du Seigneur pour guider << ses anges du ciel >>.

Son procès de canonisation est ouvert. En Mai 2014, le Pape François a promulgué le décret reconnaissant l’héroïcité de ses vertus. Elle est maintenant vénérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *